Ladylike Dragons : le charme du feu

Ladylike Dragons a déjà deux albums à son actif.Ce trio de rock (une chanteuse-basse, un guitariste-choriste et un batteur) s’est produit à La Boule Noire, à Pigalle (Paris) le 13 décembre 2011.

Comme leur nom les prédispose, ces trois là ont mis le feu et conquis une salle pourtant largement composée de professionnels invités par la Sacem. Or un public de ce type est habituellement peu enclin à l’indulgence, au delà de la politesse.

Il est vrai que le groupe produit un rock puissant et rythmé. S’endormir en les écoutant est impossible. Mais la mélodie est malgré tout toujours très bien travaillée.

Comme souvent, la chanteuse marque le spectacle. Sa voix est puissante, avec une grande amplitude de gammes, mais sans jamais perdre en féminité. Même en dialogue avec la batterie, sans aucun soutien instrumental mélodique, elle assure sa présence scénique et musicale.

Comme quoi une vrai dragonne sait mettre le feu sans oublier son sexe.

Comments are closed.